Comment réduire vos factures d’énergie avec une isolation thermique performante ?

L'isolation thermique est un enjeu majeur pour réduire la consommation d'énergie de votre entreprise et ainsi diminuer vos factures d'électricité et de chauffage. Découvrez les différents types d'isolants thermiques, comment choisir le bon isolant pour votre entreprise, les avantages d'une bonne isolation thermique, les différentes techniques d'isolation et les erreurs à éviter lors de l'isolation thermique en copropriété.

Obligation d'isolation thermique en copropriété

En France, les copropriétés sont soumises à des obligations d'isolation en vertu de la réglementation thermique en vigueur, qui vise à réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments. En particulier, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) impose que les copropriétés réalisent des travaux d'isolation thermique par l'extérieur (ITE) ou par l'intérieur (ITI) sur les façades, les toitures, les planchers bas et les murs donnant sur l'extérieur, si la copropriété ne répond pas aux exigences minimales de performance énergétique. Plus précisément, depuis le 1er janvier 2017, les copropriétés doivent réaliser des travaux d'isolation thermique si elles ont un indice de consommation énergétique supérieur à 330 kWh/m²/an. Si l'indice est compris entre 151 et 330 kWh/m²/an, la copropriété doit engager des travaux d'isolation avant le 1er janvier 2025. Il est important de noter que ces obligations peuvent varier en fonction de la région où se situe la copropriété et de son type de chauffage. Les propriétaires doivent se référer aux réglementations locales et aux professionnels qualifiés pour déterminer les travaux d'isolation à réaliser dans leur copropriété. En savoir plus.

Les différents types d'isolants thermiques

Il existe plusieurs types d'isolants thermiques disponibles sur le marché. Chacun possède ses propres caractéristiques et avantages, ce qui peut rendre le choix difficile. Voici les principaux types d'isolants thermiques :

La laine de verre

La laine de verre est l'un des isolants les plus couramment utilisés. Elle est très efficace pour isoler les combles et les murs. Elle est facile à installer et possède une bonne résistance au feu. En revanche, elle peut être irritante pour la peau et les voies respiratoires lors de l'installation.

La laine de roche

La laine de roche est similaire à la laine de verre en termes d'efficacité et de résistance au feu. Cependant, elle est plus dense et plus lourde que la laine de verre. Elle est plus difficile à installer et peut-être irritante pour la peau et les voies respiratoires.

Les panneaux de mousse rigide

Les panneaux de mousse rigide sont fabriqués à partir de polystyrène ou de polyuréthane et sont très légers. Ils sont idéaux pour isoler les murs et les planchers, car ils sont très résistants à l'eau et ne se tassent pas avec le temps. Néanmoins, ils sont plus coûteux que les isolants en laine.

Les isolants naturels

Il existe des isolants thermiques naturels, tels que la ouate de cellulose, la fibre de bois, la laine de chanvre, la laine de mouton, etc. Ces isolants sont respectueux de l'environnement et éco-énergétiques, mais ils sont souvent plus coûteux que les isolants traditionnels.

Choisir le bon isolant pour votre entreprise

Le choix du bon isolant dépend de plusieurs facteurs, tels que les caractéristiques de votre copropriété, votre budget et vos préférences personnelles. Voici quelques éléments à prendre en compte pour choisir le bon isolant :

Évaluer les besoins de votre copropriété

Avant de choisir un isolant, il est important d'évaluer les besoins en matière d'isolation thermique. Pour cela, vous pouvez faire réaliser un bilan thermique de votre copropriété par un professionnel. Ce bilan permettra de déterminer les zones de votre copropriété qui ont besoin d'être isolées et les niveaux de performance thermique nécessaires pour votre isolation.

Connaître les différents types d'isolants disponibles

Comme il a été mentionné précédemment, il existe plusieurs types d'isolants thermiques. Il est important de connaître leurs caractéristiques respectives pour choisir celui qui convient le mieux à votre entreprise.

Évaluer les performances thermiques des isolants

Les performances thermiques des isolants sont mesurées en R-value. Plus la R-value est élevée, plus l'isolant est performant. Il est donc important de choisir un isolant qui possède une R-value suffisante pour votre entreprise.

Les avantages d'une bonne isolation thermique

Une bonne isolation thermique présente de nombreux avantages :
  • Réduction de la consommation énergétique
  • Réduction de vos factures d'électricité et de chauffage
  • Amélioration du confort thermique
  • Diminution de l'impact environnemental
  • Augmentation de la valeur

Les différentes techniques d'isolation

Il existe plusieurs techniques d'isolation disponibles. Voici les principales :

L'isolation par l'intérieur

L'isolation par l'intérieur consiste à poser un isolant thermique sur les murs et les plafonds intérieurs. Cette technique est relativement simple et peu coûteuse, mais elle peut réduire la surface habitable.

L'isolation par l'extérieur

L'isolation par l'extérieur consiste à poser un isolant thermique sur les murs extérieurs. Cette technique est plus coûteuse que l'isolation par l'intérieur, mais elle préserve la surface habitable et améliore l'aspect extérieur de votre façade.

L'isolation des combles et des toits

L'isolation des combles et des toits est très importante pour préserver la chaleur. Cette technique est relativement simple et peu coûteuse et peut-être réalisée par un professionnel ou en DIY. Elle peut réduire significativement vos factures de chauffage.

L'isolation des murs creux

L'isolation des murs creux est une technique qui permet d'insuffler de la mousse isolante dans les cavités des murs. Cette technique est très efficace pour réduire les pertes d'énergie, mais elle nécessite l'intervention d'un professionnel.

Les erreurs à éviter lors de l'isolation thermique

Voici les erreurs à éviter lors de l'isolation thermique :
  • Installer un isolant de mauvaise qualité ou mal installé
  • Ignorer les ponts thermiques
  • Sous-estimer les besoins en isolation thermique
  • Négliger l'aération
  • Ne pas prendre en compte les spécificités de votre région